450 ans des droits de Seigneurie

S’est tenu le conseil municipal.

Outre les quelques questions à l’ordre du jour: l’instruction des dossiers d’urbanisme par les services de la Copavo, la demande de subvention dans le cadre du contrat de plan auprès du Département pour l’aménagement de la salle du Fougaou, un point important a été consacré à la célébration des 450 ans du rachat des droits de seigneurie de la commune par des « manants ».

Un  fait surprenant,  tout à fait exceptionnel au 16e siècle, que la municipalité souhaiterait mettre à l’honneur en organisant une fête qui pourrait devenir annuelle.

Pierre Joly, premier adjoint, a fait un bref rappel de cette étonnante histoire qui a marqué profondément l’identité d’un village épris de liberté et animé d’un fort esprit de solidarité.

En effet, en 1565, le Saint-Siège qui avait besoin de fonds, chercha à vendre Faucon, placé sous son autorité, au seigneur le plus offrant.

En apprenant cela, les villageois s’organisèrent pour éviter de dépendre d’un seigneur et parvinrent à réunir l’argent nécessaire pour acheter eux-mêmes les droits de seigneurie.

Esprit Taxi, le bayle du village, rendit visite au Vice Légat du pape en Avignon et parvint à le convaincre de cette transaction.

Le montant à payer fut fort élevé et s’éleva à 500 écus d’or. Dès le 30 mai 1585, le trésorier gestionnaire Jehan Topenas versait un acompte de 289 écus au trésorier du noble Raymond Alphonse afin que les habitants de Faucon puissent préserver leur indépendance.

Pour préparer cet anniversaire qui pourrait avoir lieu le 11 juillet 2015 une réunion publique se déroulera, en mairie le 28 novembre prochain.

À cette occasion, une association qui aurait en charge les diverses animations culturelles du village pourrait être créée.

L’autre point important concernait les rythmes scolaires.

Corinne Gonny, adjointe aux affaires scolaires s’est dite satisfaite du bon déroulement des TAP et a remercié l’ensemble des intervenants dont les bénévoles des associations qui par leur implication permettent aux enfants de bénéficier d’activités variées. Une sensibilisation au secourisme pourrait voir le jour prochainement.

 

© Amitiés voconces 2013