Epidémie de bronchiolite : les bons gestes à adopter pour protéger son enfant

par la Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits © oneblink1 – stock.adobe.com

Comment diminuer les risques de transmission du virus ?

Pour savoir comment reconnaître la bronchiolite ? avec le site Ameli.fr

Pour diminuer la transmission du virus au sein de la famille, voici les mesures de prévention à adopter :

  • se laver les mains pendant 30 secondes, avec de l’eau et du savon ou avec une solution hydro-alcoolique avant et après tout contact avec son bébé ;
  • ouvrir les fenêtres de la pièce où le bébé dort au moins 10 minutes par jour ;
  • éviter, quand cela est possible, d’emmener son enfant dans les endroits publics confinés (transports en commun, centres commerciaux, etc.) où il risquerait d’être en contact avec des personnes enrhumées ;
  • ne pas partager les biberons, sucettes ou couverts non lavés ;
  • laver régulièrement jouets et doudous ;
  • ne pas fumer à côté des bébés et des enfants ;
  • en cas de rhume : tousser ou éternuer dans son coude, éviter d’embrasser le bébé sur le visage et sur les mains, porter un masque lorsque vous vous occupez de votre bébé.

Que faire si votre bébé présente des signes de bronchiolite ?

Si votre enfant présente des signes de bronchiolite, vous devez rapidement contacter votre médecin qui confirmera le diagnostic puis suivre les soins et les traitements prescrits par le médecin.

Pour soulager votre enfant en cas de gêne respiratoire, il faut l’aider à mieux respirer :

  • nettoyer 6 fois par jour son nez avec du sérum physiologique et, systématiquement, avant les repas et le coucher ;
  • garder son dos droit quand il est éveillé ;
  • le coucher sur le dos à plat ;
  • ne pas trop le couvrir.

Pour en savoir plus